Néolithique Anthropocène

Dans Néolithique / Anthropocène. Dialogue autour des douze mille dernières années, on observera les grands défis environnementaux contemporains à l’aune d’une période charnière de notre histoire, le Néolithique, qui marqua le début de notre exploitation de la Nature et bouleversa notre relation aux autres êtres vivants.

Dès le Néolithique, le chasseur–cueilleur, qui prélevait uniquement ce dont il avait besoin dans la nature, devient producteur. Comment a–t–il eu un impact sur son milieu, lançant un processus qui n’a fait que s’amplifier jusqu’à nos jours ?

L’édition s’articule autour d’un échange entre Michel Lussault, géographe, et Jean–Paul Demoule, archéologue et préhistorien, et un travail photographique de François Deladerrière sur dix objets néolithiques (hâche polie, poterie, meule, maison en dur…) et de dix objets anthropocènes (conteneur maritime, bloc de climatisation, carte bleue, boîte plastique usagée de fast food, smartphone…).

Cet ouvrage fait parti de la collection « À partir de l’Anthropocène », dirigée par Michel Lussault et Valérie Disdier. Édité par Valérie Disdier et Lou Hermann.

> Télécharger le communiqué de presse <

Collection « À partir de l’Anthropocène »

Parce que toute collection propose un point de vue particulier sur les faits et leur compréhension, nous publions ici des livres qui regardent le Monde contemporain du point de vue de notre entrée dans l’Anthropocène. Nous concevons celui-ci comme un moment historique, qui s’ouvre après 1945 avec l’enclenchement de la phase de l’urbanisation généralisée de la planète, lors duquel il devient incontestable que les activités humaines (i.e. urbaines) ont des impacts de plus en plus forts sur les systèmes biophysiques. À un point tel que l’habitabilité de la Terre pour les humains (et les non humains) est mise en question. Il est alors indispensable de revisiter la pensée et les phénomènes sociaux à partir de la reconnaissance de cette crise de l’habitabilité d’une ampleur inédite et de proposer des pistes de réflexion et d’action pour que nous inventions collectivement de nouvelles manières de co-habiter.


Dans cette collection, les ouvrages sont de nombreux genres, de formes et formats variés : fiction, essais, dialogues, conclusions de recherches, bandes dessinées, photographies, etc., car nous souhaitons mettre en valeur le pluralisme des idées et la variété des manières de penser et d’exprimer cette pensée. Ils prendront tous en charge cette volonté d’en découdre avec la complexité du Monde urbain anthropocène.

> Télécharger le communiqué de presse de la collection « À partir de l’Anthropocène » <