Angoisse, le double secret, Max Dorra

Angoisse. Le double secret, Max Dorra

Éditions Max Milo

La parole des autres – une remarque désagréable (« tu n’es pas rigoureux »), un diagnostic médical (« vous êtes bipolaire ») — a le pouvoir de nous plonger dans l’angoisse dès lors qu’elle nous renvoie une image de nous-mêmes que ne nous reconnaissons pas : « Dans un monde où les mots deviennent des virus, certaines
phrases peuvent tuer. »

« Tout est personnel dans ce livre – comme dans les précédents –, le ton, le contenu, les schémas qui ponctuent la réflexion. Membre du comité de rédaction de Chimères, la revue fondée par Gilles Deleuze et Felix Guattari, Max Dorra convoque Freud mais aussi Proust, Spinoza et Eisenstein. »

 Julie Clarini (Le Monde)


L’identité réductrice qui nous est ainsi assignée crée l’illusion que notre vie peut se résumer à ces quelques mots, permettant aux autres d’exercer sur nous le pouvoir tyrannique de l’angoisse.
Max Dorra explique comment cette illusion créée temporairement par le regard d’autrui n’est qu’un effet de montage de notre mémoire
— comme au cinéma — et qu’il est indispensable d’en comprendre les mécanismes pour s’en émanciper : « Prendre conscience du fait qu’on est captif d’un montage, c’est déjà être quasiment libéré d’un faux destin. »

> télécharger le communiqué de presse <

Collection « Voix libres », dirigée par François Noudelmann

ISBN : 978-2-315-00738-7, Prix : 20 €, Parution : 23 mars 2017

Crédit photo : Lucille Caballero

Max Dorra est professeur de médecine. Sa spécialité est la médecine interne, médecine d’écoute, discipline visant à une appréhension globale des patients : médicale, psychologique, sociale. Auteur d’essais et de fictions, Max Dorra a reçu en 2001 le prix Psyché pour son livre Heidegger, Primo Levi et le séquoia. La double inconscience (Gallimard). Il a publié La Syncope de Champollion, entre les images et les mots (Gallimard 2003), Quelle petite phrase bouleversante au cœur d’un être ? (Gallimard 2005), Lutte des rêves et interprétation des classes (L’Olivier 2013).

DANS LA PRESSE

Angoisse. Le double secret de Max Dorra dans Deux minutes papillon par Géraldine Mosna-Savoyer

23 février 2017